Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 21:17
Hervé Bazin
Hervé Bazin

Romancier et poète français, Jean-Pierre Hervé Bazin est né le 17 avril 1911 à Angers, d’une famille bourgeoise, traditionaliste et profondément catholique. Son grand-oncle, René Bazin, était également un romancier de la fin du XIX°-déb. XX°.

Hervé a exercé différents métiers avant de faire ses débuts dans le journalisme.

Il s’est aussi essayé à la poésie. En 1946, il a fondé une revue poétique La Coquille qui n’a pas eu de succès. En 1947 il a obtenu le prix Apollinaire pour son recueil de poésie Jour.

C'est Paul Valéry qui lui a conseillé de se tourner vers la prose.

Les rapports conflictuels qu'il a eus avec sa mère pendant son enfance lui inspirent le roman

Vipère au poing (1948), où est narrée la relation de haine entre Folcoche (surnom résultant de la contraction de « folle » et « cochonne »), une mère sèche et cruelle, et son fils. Ce roman connaît un immense succès après-guerre et est suivi de nombreux autres qui décrivent, avec un certain naturalisme et un art du portrait psychologique, les mœurs de son époque. D'autres romans ont comme héros les personnages de Vipère au poing : La mort du petit cheval (1950) et Le cri de la chouette (1970).

Hervé Bazin est considéré comme « un romancier de la famille », thème central de tous ses romans dans lesquels il dénonce les contraintes de la famille et de l’éducation.

Son écriture satirique s’exerce aussi contre une certaine bourgeoisie et les méfaits de la civilisation industrielle.

Il a aussi écrit : la Tête contre les murs, 1949 ; l'Huile sur le feu, 1954 ; Qui j'ose aimer, 1956 ; le Matrimoine, 1968 ; Madame Ex, 1975 ; Un feu dévore un autre feu, 1978).

Politiquement, Hervé Bazin a appartenu au Mouvement de la paix, en relation avec le parti communiste dont il était proche.

Elu en 1960 à l’Académie Goncourt, il en fut le président à partir de 1973.

Hervé Bazin fait le bilan de son univers dans Abécédaire (1984). Son dernier roman, le Neuvième Jour (1994), dénonce les dangers de la science.

Il est mort le 17 février 1996.

Sources : extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures », Encyclopédie générale Hachette et la bibliographie sélective proposée par le site BNF (Bibliothèque nationale de France, direction des collections département Littérature et art) www.bnf.fr/documents/biblio_bazin.pdf.

Partager cet article

Repost 0
litteraturecollegelycee-evasion - dans 3èmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de litteraturecollegelycee-evasion
  • : Espace dédié aux œuvres étudiées en classe avec des analyses partielles, des pistes de réflexion et espace dédié à mes lectures personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories D'articles

Liens